WILLIAM LET

Né au milieu des volcans, en Auvergne, région connue pour ces fréquences vibratoires élevées, William Let, a été bercé depuis son plus jeune âge par les légendes, les énergies, les esprits et les guérisseurs en tous genres. Atteint de graves crises d’asthme dans l’enfance, un simple frottement derrière la nuque et sur le front avec une mèche de ses cheveux, le guérit à vie... Comment douter... Son grand-père, et sa mère ont tous deux, des dons pour soigner les autres.

 

De cette époque William tient son envie de travailler sur la spiritualité, le « spirit » comme le nomment les tribus amérindiennes. Petit, il jouait à l’indien, mais il n’était pas celui qui voulait tirer sur les cowboys, il était celui qui goutait les pierres, qui sentait les matières, qui parlait avec les animaux…

 

Plus tard, il intègre l’agence de communication la plus renommée de l’époque après des études artistiques.

Une expérience qui lui permet de fréquenter de grands musiciens, comédiens, danseurs, peintres, sculpteurs, chefs cuisiniers. Une expérience qui lui permet surtout de « comprendre » leur art, de percevoir que dans toute expression artistique il y avait une quête spirituelle qui va au-delà de la simple maîtrise technique : celle de toucher l’énergie vitale du spectateur et de la connecter avec « l’œuvre ».

 

Il renoue à cette époque avec ses origines de magnétiseur et développe le Quantum touch, par sa mère qui le pratique. Cette technique respiratoire inspirée de la médecine quantique, cherche à élever l’énergie vitale pour permettre au corps de soigner par lui-même ses maux. Lors d’un voyage humanitaire au Brésil, il ressent une puissante énergie. Sur l’Araguari, fleuve Amazone, il surfe cette vague de rivière qui s’appelle la Pororoca et rencontre ses habitants, la tribu des Wajapi. Parmi eux, William écoute les légendes et voit briller les yeux d’un peuple qui vit en harmonie avec la terre, notre Mère, La Pachamama. C’est de cette rencontre qu’est née la série Pacham. D’autres voyages, d’autres rencontres tribales suivront. « Nous venons tous des peuples premiers, nous avons ancré en nous les archétypes de cette harmonie avec la nature et les humains. » La volonté de William est de les réveiller et de faire rayonner cette énergie au travers de ses œuvres.

CONTACT

Karine Dunesme

Tel: +33 559 851 563

contact@elkabronnergallery.fr

NEWSLETTER

FOLLOW US

  • Facebook
  • Instagram