CÉPÉ

Artiste français, né en 1984

Après des études de conception graphique, Cépé se tourne vers l’illustration (Kitsuné Musique, Vanity Fair, Bon appétit, Spotify, le Musée Fabre) et la peinture. Dans ses œuvres, il aime déstructurer l’espace, les corps et les visages pour imaginer un monde déformé et naïf, à la frontière de la réalité et de la fiction… Les scènes de vie quotidienne et le nu demeurent ses sujets de prédilection.

 

Son travail se nourrit des influences graphiques du cubisme et de l’expressionnisme. Son style s’est également construit avec des inspirations plus modernes et très hétéroclites, comme la photographie.

 

Il aime sublimer les imperfections de ses personnages qui occupent une place centrale dans ses compositions. Ces derniers regardent toujours le spectateur dans les yeux, et ne baissent jamais la tête. Parfois, on peut avoir la sensation de les déranger, ils semblent marquer une pause pour plonger leur regard dans le vôtre. C’est comme si l’on pénétrait leur intimité. Cette relation entre le regardant et la peinture est un enjeu majeur de son travail. Les couleurs franches et vibrantes, la spontanéité du geste, le travail sur les motifs confèrent une énergie festive. La relation des regards nous renvoie également à la notion d’inquiétante étrangeté*, à la rencontre avec l’autre. C’est cette ambivalence qu’il reproduit inexorablement dans chacune de ses toiles.

 

*l’inquiétante étrangeté est la traduction française du concept freudien « Das Unheimlich », qui exprime l’étrangeté du familier devenu étranger.

 

After studying graphic design, Cépé turned to illustration (Kitsuné Musique, Vanity Fair, Bon appétit, Spotify, the Musée Fabre) and painting. In his works, he likes to deconstruct space, bodies and faces to imagine a distorted and naive world, at the border of reality and fiction… Scenes of daily life and the nude remain his favorite subjects.

His work is influenced by the graphic influences of cubism and expressionism. His style was also built with more modern and very diverse inspirations, such as photography.

 

He likes to sublimate the imperfections of his characters who occupy a central place in his compositions. They always look the viewer in the eyes, and never bow their heads. Sometimes you may feel like you’re disturbing them, they seem to pause to look into yours. As if we were penetrating their intimacy. This relationship between the viewer and painting is a major issue in his work. The bold and vibrant colors, the spontaneity of the gesture, the work on the motifs give a festive energy. The relationship of looks also brings us back to the notion of disturbing strangeness*, to the encounter with the other. It is this ambivalence that he inexorably reproduces in each of his canvases.

 

*The disturbing strangeness is the French translation of the Freudian concept "Das Unheimlich", which expresses the strangeness of the stranger familiar.

EXHIBITIONS

Start Somewhere 2020 | Penske Gallery (Los Angeles), Voltzclarck (New York), USA

Salon de l'illustration impertinente 2020 | Hassard Ludique, Paris, France

Group Show  2019 | Antigalerie, Paris, France

CONTACT

Karine Dunesme

Tel: +33 559 851 563

contact@bronnergallery.fr